Regards croisés sur l’observation culturelle 31/01/18

La première journée d’étude, organisée par des étudiants du Master 2 Pro de Conception et Direction de Projets Culturels et les laboratoires CERLIS et IRCAV de l’université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, s’est tienue le 31 janvier 2018 à la Maison de la Recherche.

Cette journée d’étude intitulée « Regards croisées sur l’observation culturelle » sera l’occasion de s’interroger et de dresser un état des lieux de l’observation culturelle en réunissant deux panels d’intervenants professionnels.

Inscrivez-vous à l’évènement en nous contactant à cette adresse : inscription-journee-etude@outlook.fr

Télécharger le programme : ici ou le dossier ici

La conduite d’une politique culturelle requiert la mise en place d’une observation permettant de recenser les acquis, mais aussi les besoins, de suivre la mise en œuvre des  actions et d’en évaluer les performances. S’il existe déjà de nombreuses sources statistiques culturelles, d’agences ou d’observatoires, il s’avère que les analystes et les responsables publics éprouvent des difficultés à interpréter ces données et s’efforcent de mutualiser la prospective à large échelle.

La mise en réseau de l’observation comme pratique émergente chez les acteurs culturels contribue à mieux cerner les indicateurs nationaux et internationaux actuels et permet de suivre le développement des politiques culturelles, tout en ouvrant une réflexion sur  les conditions de production et les modes de circulation des connaissances. L’observation serait le lieu, non seulement de l’élaboration de connaissances, mais également d’une réflexion sur « la connaissance de la connaissance » selon Edgar Morin.

Au regard de ces enjeux, de nombreuses questions se posent : Quelles formes de prospectives promouvoir pour saisir les mutations générées par la révolution numérique ? Quels seront parallèlement les effets des nouveaux cadres territoriaux des politiques culturelles avec la loi NOTRe en termes de collaborations, de partenariats et de réseaux ? Quels sont les réseaux existants, les partenariats et les mutualisations qu’il est possible d’engager notamment au niveau des agences et des observatoires ? Quels positionnements ces agences et observatoires envisagent-ils de poursuivre pour mettre en œuvre une prospective encore plus performante à l’avenir ?

regards croisés sur l’observation culturelle

Mercredi 31 Janvier 2018 :

9h30 : Accueil des participants

Laurent CRETON, Président du Conseil académique, Vice-Président Recherche de l’Université Paris 3.

9h45 : Présentation : Marc Boissonnade & Etudiants du Master 2 Conception et direction de projets culturels

10h – 12h : L’observation culturelle : quels enjeux ? Quelle application opérationnelle ?

  • Jean-Christophe Boissonnade, Administrateur Banlieues Bleues
  •              Anne Gaëlle Geffroy, Responsable du service économique du Syndicat national du spectacle musical et de variété le PRODISS
  • Juliette Prissard, Directrice du Syndicat National des Scènes Publiques (SNSP)
  • Fabienne Trotte, Développement-Réseaux-Territoires et Transmaking, Relais Culture Europe
  • Modérateur : Jonathan Bruzat et Agnès Méau (Étudiants en Master)

12h00 – 13h45 :  Pause déjeuner (buffet pour les intervenants)

 13h45 – 16h : Quel avenir pour les observatoires culturels ? 

 16h00 – 16h30 : Synthèse de la journée et perspectives : Fabrice Rochelandet, Professeur d’économie et responsable de l’ANR Cluster 93.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*